un thriller horrifique fait sensation à Sundance

3 min read

Présenté en première mondiale au festival du film de Sundance aux États-Unis, le thriller “Presence” de Steven Soderbergh a fait sensation et a même conduit certains spectateurs à quitter la salle. Porté par Lucy Lui, il s’agit d’un huis clos surnaturel.

Presence : le nouveau Steven Soderbergh présenté à Sundance

Depuis plus de trois décennies, Steven Soderbergh est l’un des réalisateurs les plus passionnants du cinéma indépendant américain. Après son sacre pour Sexe, Mensonges et Vidéo en 1989, il a constamment repoussé les limites de la narration cinématographique, en s’aventurant dans des genres variés, allant du thriller au biopic, en passant par la science-fiction et le drame. Surtout, il a une volonté d’expérimenter et de prendre des risques, à l’image de son thriller Paranoïa en 2018, tourné en 10 jours avec un iPhone.

Un an après la sortie du dernier volet de la trilogie Magic Mike, Steven Soderbergh a présenté son nouveau long-métrage, Presence, au très célèbre festival du film de Sundance aux États-Unis. Chaque année, c’est un rendez-vous immanquable pour tous les amoureux du cinéma indépendant américain.

Porté notamment par Lucy Liu, le film est un huis clos angoissant se déroulant dans une belle maison vieille de 100 ans. C’est dans ce décor que les habitants sont en proie à des phénomènes surnaturels, suggérant la présence d’un fantôme.

Des spectateurs quittent la salle de cinéma

D’après un récent article de Variety, qui a assisté à la première mondiale du film à Sundance, cette projection a déclenché quelques sueurs froides ! En effet, les spectateurs semblaient tous scotchés à leurs sièges (y compris l’équipe du film), et quelques personnes ont même quitté la salle, en raison du climat trop anxiogène du film. Un spectateur aurait même chuchoté “je ne peux pas gérer un stress comme ça si tard le soir” avant de quitter les lieux.

Après la séance, Lucy Liu, est apparue encore sous le choc, et a déclaré :

Mon corps a des réactions étranges, comme si je n’étais pas dans le film !

D’après les premiers retours, le film serait filmé du point de vue du fantôme, et non de ses “victimes”.

On apprend également que Steven Soderbergh, qui est aussi le directeur de la photographie du film, a utilisé des angles inhabituels et une approche unique pour la réalisation. Il a filmé l’intégralité du film avec un objectif ultra-grand-angle de 14 mm. Autre curiosité, Soderbergh a choisi de ne pas effectuer de mouvement de caméra pour montrer le protagoniste ou changer de perspective.

Presence a été écrit par David Koepp, notamment scénariste de Jurassic Park, Mission : Impossible, La Guerre des Mondes ou encore Panic Room.

Le film n’a pas encore de date de sortie française.

You May Also Like

More From Author