une comédie culte des années 90 sauvée par une actrice de Star Wars

3 min read

Rendez-vous ce soir sur W9 pour (re)découvrir “Sister Act”, comédie culte des années 90, qui a été sauvée par Carrie Fisher, l’interprète de Leia dans la saga Star Wars. Elle était arrivée sur la production à la demande de Whoopi Goldberg.

Sister Act : dans les coulisses de la comédie culte

Sorti en 1992, Sister Act fait partie des comédies les plus cultes des années 90. L’intrigue suit les aventures de Deloris Van Cartier (Whoopi Goldberg), une chanteuse de cabaret, en couple avec un gangster, qui se trouve être au mauvais endroit au mauvais moment lorsque son amant fait assassiner quelqu’un sous ses yeux. Se sentant en danger, elle part voir la police qui la convainc de témoigner contre son petit ami.

Mais pour la protéger, en attendant le procès, le lieutenant décide de lui faire endosser une nouvelle identité, et de l’envoyer dans un couvent de San Francisco. Là-bas, elle devient la sœur Marie-Clarence, et se lie d’amitié avec les religieuses de l’établissement. Pour l’occuper, la mère supérieure (incarnée par Maggie Smith), lui donne la responsabilité de la chorale. Une tâche que Deloris prend très à cœur, et qui va transformer les bonnes sœurs en de véritables rock stars.

À sa sortie, le film devient culte dans le monde entier. Mais il a frôlé la catastrophe en coulisses en raison de mésententes entre Disney qui produisait le film et Whoopi Goldberg.

Carrie Fisher à la rescousse

En plus d’être comédienne et interprète de Leia dans la saga Star Wars, Carrie Fisher a également mené de front une carrière de script doctor, qui consistait à retravailler des scénarios de films, pour les rendre meilleurs. Et elle a notamment travaillé sur Sister Act, à la demande de Whoopi Goldberg.

Avant son arrivée, le projet avait été marqué par des désaccords créatifs persistants entre Whoopi Goldberg et les studios Disney, concernant notamment le développement du personnage de Deloris et la direction globale du film. Ces tensions avaient atteint un tel point que le projet risquait de capoter, avec un scénario jugé insatisfaisant et une ambiance générale de frustration parmi l’équipe.

Carrie Fisher, déjà réputée à Hollywood pour son talent d’écrivaine et de script doctor a été approchée dans l’espoir de raffiner les dialogues de Whoopi Goldberg, mais aussi dans l’optique d’apporter une certaine paix au sein de la production. Sa capacité à naviguer dans les eaux troubles d’Hollywood, couplée à son amitié avec la star du film et sa connaissance intime des rouages de l’industrie, l’a positionnée comme la médiatrice idéale.

Carrie Fisher a entrepris de retravailler le script, en se concentrant particulièrement sur les dialogues de Deloris, pour leur donner plus de profondeur et d’humour, tout en respectant la voix unique de Whoopi Goldberg. Son approche n’était pas seulement technique, mais aussi diplomatique, et elle a joué un rôle crucial dans la réconciliation des visions parfois divergentes de l’actrice principale et du studio. Son intervention a ainsi permis de rétablir une ambiance de travail plus positive et collaborative et de faire de Sister Act la comédie culte que l’on connaît.

You May Also Like

More From Author