Vérifiez cette option sur votre facture d’électricité, elle va bientôt vous coûter plus cher

3 min read

Vérifiez cette option sur votre facture d'électricité, elle va bientôt vous coûter plus cher

L’augmentation des prix de l’électricité au 1er février ne touchera pas tout le monde de la même manière.

Comme annoncé, les prix de l’électricité vont flamber en 2024 avec une hausse annoncée dès le 1er février. Ce “coup de bambou tarifaire”, tel que dénoncé par l’association de consommateurs UFC-Que Choisir, résulte du relèvement de la taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité (TICFE). Cette augmentation touchera des millions de foyers puisque les très nombreux abonnés aux tarifs réglementés d’EDF seront particulièrement concernés.

Mais tous ne seront pas logés à la même enseigne ! Si cette taxe augmente le prix unitaire du kilowattheure, elle aura davantage d’impact en proportion sur ceux qui bénéficiaient de tarifs privilégiés. Plus le prix du kilowattheure est bas, plus le relèvement de la taxe sera proportionnellement élevé, rappelait récemment le magazine Capital. En d’autres termes, cela signifie que ceux qui bénéficient actuellement de tarifs réduits verront proportionnellement leurs factures augmenter de manière plus conséquente que les autres.

Prenons un exemple pour y voir plus clair. Les abonnés au tarif réglementé classique paient aujourd’hui leur kilowattheure 22,76 centimes d’euros. Ils verront les prix de l’électricité grimper de 8,6% au 1er février. A l’inverse, ceux qui ont souscrit la très populaire option heure pleine/heure creuse vont subir une augmentation de 9,8%. L’écart entre les deux tarifs va donc se réduire. Pour rappel, cette augmentation de 9,8% se traduira en moyenne par un surplus d’environ 160 euros par an selon les premières estimations.

Ce sera encore pire pour une autre catégorie de clients d’EDF ! Il s’agit de ceux ayant souscrit une offre avec l’option “Effacement des jours de pointes” dite EJP. C’est une offre lancée dans les années 1990 par EDF et qui n’est plus commercialisée aujourd’hui. Elle concernerait toutefois encore 400 000 clients en France. Pour eux, le 1er février sonnera comme une douche froide avec une hausse de plus de 10% des tarifs. Le tarif du kilowattheure aujourd’hui autour de 15 centimes restera bien inférieur au tarif classique mais l’écart se réduira là aussi.

Pour les clients de la seule option heure creuse-heure pleine, il conviendra donc ces prochains mois de scruter la facture et de surveiller sa consommation. Consommez-vous réellement lors des heures creuses, ce qui vous permet de faire tout de même des économies par rapport à un forfait classique ? Avez-vous par exemple des appareils énergivores qui fonctionnent aux heures creuses, comme un lave-linge ou surtout un ballon d’eau chaude ? L’option vaut-elle encore le coup ? Autant de questions à se poser ces prochains mois pour tenter de freiner l’augmentation des prix. Avec ces changements tarifaires importants, il devient crucial d’analyser vos options et de peut-être envisager des alternatives pour optimiser votre consommation et vos dépenses énergétiques.

You May Also Like

More From Author