viré, un danseur de Christine and the Queens balance !

3 min read
Crédits photo : Bestimage

Mauvaise passe pour Christine and the Queens. Il y a quelques semaines, le chanteur a annulé la fin de sa tournée, dont ses concerts prévus à Lyon, Lille ou à l’Olympia de Paris. Citant des « problèmes de santé », l’artiste qui se genre désormais au masculin a tenu ensuite à s’expliquer sur les réseaux sociaux : « Je devais annuler cette tournée. (…) Je devais le faire car parfois, la psychomagie et le capitalisme ne s’alignent pas. Cet album était déjà trop vieux, en terme de timing. Cet album était fait pour guérir et que je devienne moi-même. (…) J’ai réalisé à mon dernier concert à Oslo que je devais m’arrêter ». Désormais, l’interprète de “To be honest” se fait très discret et prépare de nouvelles chansons, avant qu’on le retrouve en duo avec MGMT sur le morceau “Dancing In Babylon”, attendu sur le nouvel album du groupe en février 2024. Mais Christine and the Queens ne s’attendait pas à revenir au coeur de l’actualité de cette façon…

Le player Dailymotion est en train de se charger…

“Ça m’a rendu triste”

Dans le dernier numéro de Paris Match, Léo Walk, célèbre chorégraphe et ex-compagnon d’Angèle dont le spectacle “Maison d’en face” rencontre un joli succès, s’est confié sur sa collaboration avec Christine and the Queens lors de ses débuts explosifs avec l’album “Chaleur humaine”. « Je me souviens que quand j’ai passé l’audition, son nom n’était même pas écrit sur les fiches. Ils avaient mis “chanteuse de pop” » se remémore le danseur, totalement « bluffé par la fille » : « Elle avait une innocence folle à l’époque. C’est un génie, une tronche, une rock star. Elle sait danser, bouger, créer. Je l’ai vue des centaines de fois sur scène et, chaque soir, je prenais une claque. Ce sont des souvenirs dingues ».

“On me raconte beaucoup de choses sur elle…”

Selon lui, le phénomène a pris de l’ampleur après le clip de son tube “Christine” : « La capacité des salles a commencé à augmenter. Au début, on dansait sur des scènes toutes petites, on avait à peine la place de bouger, et puis on est parti aux États-Unis, jamais je n’aurais imaginé un truc pareil ». Sauf qu’aujourd’hui, le chanteur a cessé toute interaction avec le chorégraphe, à son grand désespoir : « J’ai revu des photos de l’époque il n’y a pas longtemps, ça m’a rendu triste. On me raconte beaucoup de choses sur elle… Je ne sais pas trop si c’est vrai, je n’ai plus de contacts avec elle. Elle a arrêté de me parler sans explication ».

Pour autant, cette collaboration à succès avec Christine and the Queens n’a « pas du tout » été un accélérateur dans sa carrière. Bien au contraire, Léo Walk dit n’avoir « rien fait pendant quatre mois » : « Je n’ai pas reçu un seul appel. Je suis reparti au charbon, j’ai refait des battles, des petits projets pour gagner de l’argent. Les gens se moquaient totalement que j’aie dansé sur la tournée de Christine. Mais c’est à cette période que j’ai été le plus inspiré. J’ai été obligé de me dépasser et ça m’a permis de faire tellement de choses… ». Et qui lui permet aujourd’hui de faire partie des chorégraphes les plus en vues de la scène française.

You May Also Like

More From Author