vrai ou faux bide ? Le film fait moins d’entrées que le premier

3 min read

Après un box-office acceptable atteint par Les Trois Mousquetaires : D’Artagnan en 2023, les choses sont plus compliquées pour sa suite, Milady. Mais peut-on vraiment parler de déception ?

Entre Cyrano de Bergerac et Indiana Jones (d’après les mots de son réalisateur Martin Bourboulon), le diptyque Les Trois Mousquetaires fait aussi partie du grand plan de “reconquête” du cinéma français promu par Jérôme Seydoux. Et même si ça avait tout d’une opération marketing bien ficelée de Pathé pour accompagner ses grosses sorties et la mise en place de ses nouvelles salles, on était curieux de voir à l’œuvre ce projet de relance du cinéma français.

Et alors que Astérix et Obélix : l’Empire du Milieu n’a pas atteint ses objectifs, l’efficace Les Trois Mousquetaires : D’Artagnan (co-produit avec Chapter 2) a plutôt convaincu. Avec ses 3,3 millions de spectateurs français et un box-office international à plus 31,7 millions de dollars (seul film français sur 50 marchés étrangers en 2023 selon Unifrance) , le premier volet a été un succès. Toutefois, D’Artagnan restait dépendant de sa suite pour tirer un vrai bilan comptable. Entamant la dernière ligne droite de son exploitation française, Les Trois Mousquetaires : Milady fait moins bien, mais change-t-il tout ?

 

 

MILADY : un pour tous, tous pour moins

Avec ses six semaines dans les salles françaises, Les Trois Mousquetaires : Milady a totalisé plus de 2,4 millions de spectateurs. Si le chiffre est joli, il reste loin derrière celui du premier volet. Au même stade, D’Artagan avait déjà passé la barre symbolique des 3 millions d’entrées, ce qui laisse forcément songeur quant à la réussite de ce diptyque.

Toutefois, il faut toujours rappeler que ces deux films s’accompagnent d’une formule financière tout à fait spéciale. Ayant été tournés au même moment, ils forment à eux deux un blockbuster à la française qui s’accompagne d’un budget total avoisinant les 72 millions de dollars. En cela, Pathé et Chapter 2 comptent sur les recettes globales du diptyque, et non pas d’un seul volet. D’autant que la carrière dans les salles françaises ne représente qu’une partie (certes majoritaire) du chemin.

 

Les Trois Mousquetaires : Milady : photoFaire les premiers pas du Dumas Universe

 

Ainsi, le premier film a pu, à ce jour, profiter de son exploitation internationale et vidéo. En effet, Les Trois Mousquetaires : D’Artagnan aura notamment engrangé plus de 1,4 million de dollars en Russie et plus de 1,3 million au Mexique. Dans le cas de Milady, sa carrière internationale pourrait permettre ainsi de rattraper cette légère désillusion française. Le diptyque est aussi pensé sur le long terme, étant une adaptation d’une œuvre classique qui s’accompagnera de diffusions à la télévision.

Plus encore, Les Trois Mousquetaires ouvre la voie à un autre pari de Pathé et Chapter 2 : Le comte de Monte-Cristo (dont la date de sortie vient d’être avancée au 28 juin 2024, alors qu’elle était initialement prévue pour le 11 décembre 2024). Écrite par les mêmes scénaristes, soit Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte (qui en seront aussi les réalisateurs), cette nouvelle adaptation d’Alexandre Dumas semble définitivement lancer une franchise à la française, d’autant que des séries liées aux mousquetaires et prévues sur Disney+ ont été confirmées par Variety. Un grand chantier que nous suivrons avec attention.

You May Also Like

More From Author