Xiaomi veut concurrencer Tesla et lance une voiture électrique

Le groupe chinois Xiaomi est surtout connu en Europe pour ses smartphones, mais la marque produit bien plus que des téléphones. Depuis quelques mois, une partie de ses usines sont dédiées à la construction de voitures électriques. En attendant de connaître les contours de l’Apple Car, Xiaomi a fait le pari de la voiture électrique dès 2021.

Après des années de recherche et développement en interne, le groupe vient de lever le voile sur son tout premier modèle, la SU7. Comme les rumeurs le laissaient penser depuis plusieurs mois, Xiaomi a fait le pari d’une voiture 100% maison. Batteries, moteurs et OS seront construits par l’entreprise.

Plus tôt dans l’année, un prototype de la voiture électrique de Xiaomi, nommé “Modène” avait été aperçu sur les routes de Mongolie intérieure. Selon les mots de Lei Jun (PDG du groupe) à son égard, cette voiture devrait “redéfinir” l’industrie automobile en combinant “l’électronique grand public, les écosystèmes intelligents et les voitures.” 

Une voiture Xiaomi, oui mais pas en Europe ?

Afin de préparer au mieux son arrivée sur le marché des voitures électriques, Xiaomi a récemment obtenu l’aval de la NDRC. Cette commission nationale régule le marché automobile en Chine. Dans les nombreux documents fournis pour compléter son dossier, Xiaomi a notamment indiqué vouloir investir 10 milliards de dollars dans les voitures électriques avant 2035.

Selon les premières images disponibles de cette SU7 la voiture devrait ressembler à une berline avec un long capot avant. La marque chinoise reprend dans les grandes lignes les dessins des Tesla Model 3 et autres Porsche Taycan en misant sur une voiture pensée comme haut de gamme. Pour l’heure la SU7 ne sera pas commercialisée en Europe.

800 kilomètres d’autonomie ?

Lors de la conférence de présentation de la SU7, Xiaomi a divulgué quelques données clés. On en sait par ailleurs plus sur l’autonomie de la voiture. Elle devrait dépasser les 800 kilomètres sur une seule charge. Une information à prendre néanmoins avec précaution, les méthodes de calcul utilisées par la marque chinoise étant moins sévères que le modèle européen.

L’autre grande force de cette SU7, c’est sa puissance. Comme, là encore, les rumeurs l’avaient laissé entendre, cette voiture est une montre sur roues. Elle est capable de passer de 0 à 100 km/h en moins de trois secondes. Elle se place ainsi au même niveau que les Tesla Model S ou les Porsche Taycan.

Si beaucoup s’attendaient à ce que Xiaomi mentionne les chevaux de ses moteurs, la marque a préféré parler de “tours par minute”. Si cette donnée permet de se faire une idée de la puissance d’un bloc moteur, on ne comprend pas vraiment le choix de Xiaomi. Elle semble en tout cas être en avance sur ce point par rapport à la concurrence. Le bloc moteur de la SU7 peut monter à 21 000 tours par minute, là où une Tesla Model S est aujourd’hui capable d’atteindre les 20 000 tours.

25 000 euros à l’achat ?

Pour le moment, Xiaomi n’a donné aucune information sur le prix ou la date de commercialisation de la voiture. La dernière partie de la conférence a permis au groupe chinois de présenter en détail les fonctionnalités de conduite autonome mise au point par le constructeur.

Si la “Xiaomi Car” arrivait un jour en Europe, elle pourrait cependant être un concurrent sérieux. Plusieurs rumeurs parlent d’un prix de départ autour des 25 000 euros, avec une telle fiche technique, la SU7 pourrait très vite se trouver des clients sur le vieux continent.

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités.

You May Also Like

More From Author